Les crampes menstruelles, connues médicalement sous le nom de dysménorrhée, ont diverses causes et sont associées à une variété de symptômes. Elle peut survenir avant le début des menstruations, en même temps que les menstruations, ou des heures ou des jours après. C’est le trouble gynécologique le plus fréquent chez les femmes en âge de procréer. Environ 85 % des jeunes femmes âgées de 16 à 20 ans souffrent de ces douleurs, contre 25 % de l’ensemble de la population féminine en âge de procréer.

Traitement pour soulager les douleurs menstruelles

La solution la plus efficace pour soulager les crampes menstruelles est de prendre un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) comme Antadys ou Nurofen. En revanche, évitez l’aspirine, qui induit des règles plus abondantes et plus longues. De plus, il est recommandé de le prendre avant que la douleur ne se produise. 

A lire en complément : Est-il possible de prévenir une infestation de punaises de lit ?

Dans certains cas, les pilules contraceptives sur ordonnance peuvent mettre fin à la dysménorrhée. Un traitement à la progestérone comme le ruthényle à action prolongée, qui bloque les menstruations, est efficace, car la douleur disparaît sans les menstruations. Ce site vous apportera plus de détails à ce sujet. Sinon, des médicaments anti-inflammatoires et antispasmodiques peuvent être prescrits :

  • Spasfon : combats les contractions anormales et douloureuses de l’utérus.
  • Ibuprofène : Il combat l’inflammation et la douleur, réduit la fièvre et fluidifie le sang.
  • Antadys : il combat l’inflammation et la douleur, réduit la fièvre et fluidifie le sang.

Les traitements naturels pour les règles douloureuses

Il existe également des méthodes non pharmaceutiques pour soulager la douleur pendant les menstruations qui peuvent être utilisées par n’importe qui :

Sujet a lire : Comment éliminer les poignées d’amour ?

  • Faire attention à votre alimentation : assurez une alimentation équilibrée et les apports nécessaires en vitamines, magnésium et calcium.
  • Une bouillotte ou un bain chaud : l’application d’une source de chaleur, comme une bouillotte, sur un mal de ventre peut vous aider à vous détendre.
  • Se détendre : le stress entraîne la production d’hormones telles que l’adrénaline et la cortisone, qui stimulent la production de prostaglandines.
  • Un peu de sport : une activité physique légère comme la marche et les étirements sont connus pour réduire les douleurs.
  • Prendre l’air : le sport peut être combiné avec succès avec une promenade à l’extérieur.

Les pratiques infirmières non conventionnelles sont à manier avec précaution, comme c’est le cas de l’acupuncture, de l’ostéopathie ou de la phytothérapie, et leur efficacité est difficile à prouver. C’est également le cas de l’homéopathie et des huiles essentielles.

L’alimentation pendant les menstruations

Une alimentation équilibrée riche en fruits et légumes, grains entiers, acides gras oméga-3 et beaucoup de liquides sont recommandés pendant les menstruations. À l’inverse, lors de vos menstruations, il est conseillé d’éviter :

  • les aliments trop gras ou salés
  • les stimulants tels que le café et thé
  • le tabac et l’alcool
  • les produits laitiers.

Quand faut-il consulter ?

Globalement, l’automédication des crampes menstruelles ne pose pas de problème, les femmes connaissent leur corps et les types de douleurs qu’elles ressentent pendant leurs règles, il y a donc peu de risque de se tromper de diagnostic. Cependant, si les cas suivants surviennent, pensez à consulter : 

  • Vos règles sont en retard et plus douloureuses que d’habitude : cela peut être dû à une grossesse extra-utérine, veuillez consulter votre médecin.
  • Le sang est noir avec des caillots
  • La douleur s’accompagne de fatigue et même de vomissements et de fièvre.
  • Le sang est inhabituellement abondant.
  • La douleur est particulièrement intense, comme une douleur lancinante dans l’estomac.

Si vous ressentez des douleurs ou des saignements inhabituels pendant vos règles, n’hésitez pas à consulter votre médecin.